Les pensées obsessionnelles limitent la vie

Les pensées obsessionnelles limitent la vie

Les pensées sont un élément important de notre vie, car elles nous permettent de réaliser ce que nous ressentons et agissons. Ils nous aident à réfléchir et à comprendre le nôtre expériences du quotidien. Le problème se pose lorsque ces pensées deviennent obsessionnelles et limitent nos actions. Tout ce que nous pensons ne nous aide pas, en fait, les pensées deviennent souvent toxiques.

Il y a des pensées qui, au lieu de nous aider, nous bloquent et produisent des sentiments tels que l'anxiété et l'épuisement. Par exemple, imaginez une personne qui n'arrête pas de se demander si elle a fermé ou non la portière de la voiture: elle y pense avec insistance, même si la portière est fermée. Apprendre à gérer les pensées répétitives peut être important pour retrouver un bien-être émotionnel.

Penser trop est épuisant

Nous réfléchissons généralement à nos préoccupations en essayant de trouver une solution à nos problèmes. De cette manière, nous découvrons de nouveaux points de vue qui nous aident à gérer plus sereinement ce qui nous arrive. Cependant, ce processus naturel de réflexion interne ne se déroule pas toujours comme nous l'espérons et, au lieu de nous faire voir les choses plus clairement, il obscurcit notre jugement, nous faisant entrer dans une spirale de pensées négatives qui se répètent encore et encore.



Les pensées deviennent des intrus dans notre esprit et, si nous y pensons trop, elles finissent par devenir des obsessions qui limitent nos actions. Ce besoin de réfléchir à ce qui nous inquiète peut survenir dans n'importe quelle situation. Par exemple, lorsque nous travaillons, lorsque nous faisons nos courses ou lorsque nous nous brossons les dents. Sans s'en rendre compte, ils peuvent occuper tout notre esprit, affectant également notre état d'esprit.



Que sont les pensées obsessionnelles?

Les pensées obsessionnelles sont idées répétitives, récurrentes et involontaires généralement axées sur les inquiétudes, les peurs ou les angoisses qui nous empêchent de concentrer toute notre attention sur le moment Présent . L'anxiété et le stress sont les principales causes de ces pensées, qui affectent également notre comportement.

Imaginez une personne qui ne peut pas sortir de sa tête qu'elle a une infection. Il ne fera rien d'autre que se laver constamment et éviter certains endroits qu'il considère sales. Pensées négatives ils peuvent aussi se présenter comme des images mentales qui se répètent plusieurs fois sans contrôle. Une sorte de cercle répétitif se crée dont il est difficile de sortir.



C'est comme être frappé par un ouragan de pensées qui tourne constamment autour de lui-même, avec une force écrasante. Ce processus peut être si intense qu'il crée une dépendance: plus nous essayons d'arrêter de penser, plus des pensées obsessionnelles surgissent.

Est-ce normal d'avoir ce genre de pensées?

Un trouble anxieux intense ou une période de stress prolongée peut provoquer des pensées invasives qui interfèrent temporairement avec nos activités quotidiennes. Avoir des pensées négatives qui provoquent la peur ou le doute est commun à toutes les personnes et à certains moments de leur vie. Selon la façon dont nous nous rapportons à ces pensées, elles deviendront obsessionnelles.

Une pensée devient pathologique lorsque l'on commence à croire ce que l'on pense, sans le remettre en question. Par exemple, imaginez une mère qui pense que son enfant pourrait être kidnappé. Si l'idée est écartée, c'est une pensée intrusive, car on ne lui donne pas d'importance. Bien que nous puissions tous avoir pensées tels, sont généralement typiques chez les personnes souffrant de trouble obsessionnel-compulsif.



Types de pensées obsessionnelles

Les personnes souffrant de trouble obsessionnel compulsif ou simplement celles qui traversent une période d'anxiété intense peuvent éprouver différents types de pensées obsessionnelles. Voici des exemples de pensées obsessionnelles courantes chez les personnes atteintes de ce type de trouble.

seul parmi le peuple

  • Soucis de tomber malade, d'infections ou de ne pas se sentir suffisamment propre.
  • La nécessité de tout organiser de manière spécifique, l'obsession de l'ordre et de la symétrie.
  • Pensées liées à la peur de laisser la porte ouverte, le gaz allumé, que les voleurs pourraient pénétrer dans la maison et voler.
  • Pensées sexuelles liées à l'agression, à la violence, etc.
  • Les peurs et les sentiments qui mettent en danger l'intégrité physique de soi-même ou d'autrui, liés au fait de pouvoir faire ou recevoir du tort aux autres

Les conséquences des pensées obsessionnelles

Ces pensées se nourrissent et créent des conséquences négatives dans la vie des gens. Par exemple, si un homme est obsédé par le fait de devoir constamment vérifier son travail, il n'est probablement jamais satisfait et, par conséquent, rentrera toujours tard à cause de son obsession.

Certaines solutions que vous essayez d'adopter ou les conséquences causées par des pensées obsessionnelles sont:

ils disent que durant notre vie nous avons deux grands amours

  • Évitez de faire quelque chose par peur: lorsqu'une situation nous fait peur, nous pouvons éviter de quitter la maison, de prendre la voiture, de toucher des objets que nous considérons sales, etc. Cela limite notre vie quotidienne et nous empêche de vivre normalement.
  • Vérifier à plusieurs reprises quelque chose pour se sentir confiant: il s'agit d'une contrainte typique du trouble obsessionnel compulsif. Lorsque nous fermons la porte de la maison ou de la voiture et vérifions qu'elle est fermée 10 fois, nous mettons en pratique une compulsion qui nous calme dans l'instant, mais qui, en réalité, ne fait qu'alimenter l'anxiété et l'obsession.
  • Procrastiner les activités à réaliser: la pensée «je le ferai dans un autre temps» peut finir par nous empêcher de mener à bien nos activités. Par exemple, imaginez que vous vouliez réparer certaines plantes, mais que vous ayez peur de rencontrer une araignée. Vous êtes obsédé au point que, au final, vous ne faites pas cette activité qui vous a tant plu.
  • La nécessité que tout soit parfait: la perfection est l'ennemi du bien et, pour cette raison, vous pourriez perdre le sens des choses pour accomplir quelque chose d'impossible. Par exemple, une personne obsédée par le travail manquera des moments importants à vivre avec sa famille, car elle se concentrera uniquement sur ses obligations professionnelles.

5 étapes pour vous libérer des pensées obsessionnelles

Acceptez la pensée obsessionnelle au lieu de vouloir la chasser

Chaque fois que vous essayez de chasser les pensées obsessionnelles, vous ne leur donnez que plus de force, en se répétant sans cesse. Imaginez pouvoir les observer de manière détachée, comme s'il s'agissait de voitures traversant une route. De cette façon, vous ne vous y accrocherez pas grâce à l'acceptation.

Remettez vos pensées

En mettant vos pensées de côté pour plus tard, vous tromperez le cerveau , de telle manière qu'en réalité la pensée perdra de son intensité et disparaîtra. Une phrase que vous pouvez vous dire est la suivante: 'J'y réfléchirai plus tard'.

Mettez des limites à vos obsessions

Ne laissez pas vos obsessions vous contrôler, mais saisissez-les. Pour ce faire, à chaque fois que vous vous sentez obsédé, dites-vous 'Assez!' À haute voix pour bloquer la pensée.

Planifiez vos obsessions

Planifiez vos pensées obsessionnelles, par exemple, pensez à la peur de quatre à cinq heures de l'après-midi. De cette façon, vous garderez la situation sous contrôle, au lieu de vous laisser envahir par des pensées négatives.

Pratiquer une technique de relaxation

Pratiquer certaines techniques de relaxation, comme la respiration profonde ou la relaxation progressive de Jakobson, lorsque l'anxiété vous envahit, vous aidera à neutraliser les obsessions.

Les pensées obsessionnelles peuvent interférer avec votre vie et vous en faire perdre le contrôle. Si vous commencez à les accepter et à les remettre en question, il sera plus facile de les gérer. N'oubliez pas que nous sommes bien plus que nos problèmes: si nous apprenons à nous en distancer, nous serons libérés des chaînes et des soucis excessifs qui amers notre vie.

Un sens de l'humour nous aide à infecter notre bonheur

Un sens de l'humour nous aide à infecter notre bonheur

Un sens de l'humour nous rend meilleurs, chasse la nervosité par la même porte par laquelle elle est passée et permet aux blessures de l'âme de guérir.