Tocophobie: peur de l'accouchement

Aujourd'hui, nous allons parler d'une phobie peu connue: la tocophobie. Une peur irrationnelle de l'accouchement, et donc de la grossesse, qui touche de nombreuses femmes ... et même certains hommes. Son origine, comme nous le verrons, peut résider dans une expérience traumatique vécue à la première personne ou en relation avec une expérience d'autrui.

Tocophobie: peur de l'accouchement

La grossesse et l'accouchement sont des événements très importants dans la vie d'une femme. Bien que beaucoup les vivent comme un moment de joie et comme une occasion de célébrer, pour beaucoup d'autres, ils sont une source d'angoisse, ou ils peuvent déclencher un mélange de sensations. Pour d'autres, ces événements dissimulent une vraie terreur non seulement pour accoucher, mais aussi pour tomber enceinte. Ce phénomène est connu sous le nom de tocophobie .



ceux qui s'améliorent n'ont pas le temps de critiquer les autres



Cette peur pathologique touche de nombreuses femmes, qui éviteront de tomber enceintes en raison de la terreur qui leur déclenche l'idée d'affronter une grossesse et, en particulier, une naissance. Rien à faire avec la phobie d'être mère , tout en planifiant la césarienne dès le début pour éviter l'accouchement vaginal.

Symptômes

La tocophobie est un trouble anxieux et affecte négativement ceux qui en souffrent. Des symptômes tels que trouble du sommeil , les crises de panique, les comportements insaisissables, l'anxiété et la dépression sont les plus courants dans ce trouble.



La peur de l'accouchement (tacophobie) peut avoir des effets négatifs qui vont bien au-delà de l'accouchement lui-même. Ainsi, demander une césarienne programmée augmente également les chances que l'accouchement se transforme en événement traumatisant, ainsi que la possibilité de problèmes dans le lien entre la mère et l'enfant.

Femme anxieuse

Deux types différents de tocophobie

Il existe deux types distincts de ce trouble anxieux. Le premier est tochophobie primaire, qui survient chez les femmes confrontées à leur première naissance. Dans ces cas, la peur peut survenir avant ou après la grossesse.

C'est une peur particulièrement courante chez les femmes, les adolescentes ou les filles qui ont été victimes d'abus sexuels. À cet égard, des symptômes peuvent être déclenchés lors d'examens médicaux liés à la grossesse en raison de l'apparition de flashbacks liés au traumatisme déclencheur.



La tochophobie secondaire survient chez les femmes qui sont déjà mères ou qui ont déjà eu une grossesse sans symptômes du problème. Elle peut survenir à la suite d'une naissance traumatique antérieure, d'un échec des traitements de fertilité, de fausses couches, de mort fœtale, etc.

Tocophobie: causes possibles

À propos de la tacophobie plusieurs causes ont été émises . L'un d'eux est le témoignage transmis: la narration de parties particulièrement douloureuses. Des causes possibles ont été incluses, telles que l'existence antérieure de troubles tels que l'anxiété ou la dépression.

anxiété des mains et des pieds froids

comment surmonter l'abandon de l'être cher

En général, on apparaît dans tous les cas peur irrationnelle de ne pas savoir comment gérer correctement la douleur, perte de contrôle , manque de confiance dans le personnel médical et peur exagérée de sa vie ou de celle de l'enfant à naître.

Fondamentalement, c'est un perturbation associée à l'incertitude , qui a tendance à s'aggraver en raison du manque de soutien social. Elle touche de nombreuses femmes qui font face à la gêne et à l'accouchement seul, on estime une incidence qui varie entre 2 et 15% des femmes atteintes de tocophobie.

L'aspect curieux est que cette phobie n'est pas exclusive aux femmes. De nombreux hommes en souffrent également . Ils se sentent profondément agités face à l'incertitude du déroulement de la grossesse et de la naissance de leur partenaire. Ces hommes ont peur de l'heure de l'accouchement et de ce qui pourrait arriver à leur partenaire et à leur futur enfant.

Tocophobie pendant la grossesse

Traitement thérapeutique

La psychothérapie et la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) semblent bien fonctionner dans ces cas. L'efficacité du CCT est présentée comme une bonne option pour ses résultats à court terme. L'un de ses grands avantages est qu'il se concentre sur des symptômes spécifiques.

Dans tout les cas, les études réalisées sur l'efficacité de ces traitements ils sont rares, bien qu'ils semblent être la preuve d'une diminution notable de la peur chez les patients avant et après l'accouchement. La médecine propose aujourd'hui une intervention avec une approche multidisciplinaire, qui comprend un soutien psychologique et obstétrique.

Tocophobie: quelques données

Les données révèlent des chiffres importants sur l'inquiétude générale que ressentent toutes les mères face à la grossesse et à l'accouchement. Plus précisément, 80% des femmes essaient un certain degré d'anxiété et inquiétude associée à l'événement . Ceci est tout à fait normal et n'est pas une tendance à être traité comme un trouble.

ce qu'on appelle la manie de l'ordre

La tocophobie touche un nombre limité de personnes et va bien au-delà des inquiétudes normales qui peuvent survenir dans une phase aussi importante que l'arrivée d'un enfant.

Néanmoins, en cas de peurs irrationnelles liées à la tocophobie, il est conseillé de s'appuyer sur un professionnel pour être en mesure de gérer les symptômes et affronter la grossesse et l'accouchement d'une manière saine et positive.

Peur de la maternité

Peur de la maternité

Certaines femmes ont peur de la maternité parce qu'elles pensent qu'elles ne sont pas prêtes. Mais qui l'est vraiment? Poursuivez votre lecture pour en savoir plus.


Bibliographie