Évaluation psychiatrique: qu'est-ce que c'est, comment ça marche?

Le rapport psychiatrique doit respecter une structure pour être considéré comme valide.

Rapport psychiatrique: qu'est-ce que c'est

Ceux qui se spécialisent en psychologie médico-légale ont une grande responsabilité: ils aident le juge du tribunal à prendre la meilleure décision pour l'affaire. Pour que tout se passe avec la plus grande rigueur, une expertise psychiatrique est parfois requise. Il s'agit d'un document à l'usage du juge ou du procureur (l'autorité qui l'a demandé) et qui sera pris en compte lors du jugement.



Les conséquences du rapport psychiatrique sont importantes et il est donc essentiel de le traiter de la manière la plus précise et la plus professionnelle possible.



Un examen psychiatrique peut être demandé, par exemple, en cas de suspicion abus sexuel de mineurs ou dans les litiges pour la garde de fils . L'usage le plus connu est peut-être lorsqu'il est nécessaire de certifier la présence d'un trouble mental pouvant avoir conduit à la commission d'un crime.

Il est donc évident qu'il s'agit d'un document très important. Voyons donc quels éléments il doit contenir.



Le psychologue rédige un rapport psychiatrique

Le contenu du rapport psychiatrique

Un rapport psychiatrique doit être documenté, techniquement justifié et aboutir à des conclusions. Bien qu'il s'agisse d'un document officiel, il est destiné à être lu par des personnes qui n'ont pas une connaissance approfondie de la psychiatrie. Il doit donc utiliser un langage adapté. S'il est nécessaire de recourir à des aspects techniques, il faudra les expliquer, en clarifiant les points difficiles à comprendre.

Le document doit contenir tous les détails pertinents pour l'affaire portée devant le juge . Rien ne doit être négligé et, en cas de doute sur l'importance de l'information, il vaut mieux qu'elle soit ajoutée au rapport.

Le rapport psychiatrique doit être précis, cohérent et durable. Il ne doit pas contenir les opinions personnelles du professionnel qui l'élabore. C'est une des raisons qui peut le rendre 'invalide'.



Structure du rapport

Maintenant que nous savons ce que doit contenir un rapport psychiatrique, voyons à quelle forme il doit se conformer. Les éléments clés sont:

  • Données de l'auteur du rapport . L'expert doit indiquer ses données, son numéro de carte d'identité et son numéro d'immatriculation lui permettant d'exercer profession .
  • Raisons de l'évaluation. La raison pour laquelle le rapport a été demandé doit être résumée.
  • Méthodologie . L'évaluateur doit expliquer les techniques et les outils utilisés lors du processus d'évaluation. Par exemple, l'utilisation de tester , observation directe ou autres méthodes utiles aux fins de l'enquête.
  • Je réponds . Cette section indique le histoire de famille , sociales et personnelles pouvant contenir des antécédents psychologiques ou toute information pertinente à l'affaire.
  • Résultats . Cette section contient les résultats obtenus grâce aux méthodes utilisées et pertinentes au cas. Aucun détail ne doit être omis et tout doit être exposé avec la plus grande clarté.
  • Conclusions . Dans la dernière partie du rapport, l'expert expose systématiquement les considérations pertinentes à l'affaire qui peuvent aider le juge ou le procureur à prendre la décision. L'expertise se termine par la date, le lieu et la signature de l'expert.

Les conséquences importantes découlant d'un bilan psychiatrique obligent l'expert à soigner scrupuleusement les aspects techniques et déontologiques de son intervention '.

-Michael J. Ackerman-

Main avec stylo

L'importance d'un rapport clair et détaillé

Les rapports psychiatriques sont archivés, afin qu'ils puissent également être utiles pour d'autres cas . Pour cette raison, il est nécessaire non seulement d'utiliser une méthodologie correcte, mais aussi d'analyser tous les détails afin qu'aucun aspect ne soit négligé.

Si vous êtes curieux de connaître le métier de psychologue légiste , nous espérons avoir clarifié certains doutes. Une évaluation claire et détaillée facilite la lecture pour les non-experts, favorisant ainsi un jugement plus juste.

Psychiatre et psychologue clinicien: 7 différences

Psychiatre et psychologue clinicien: 7 différences

Dans le domaine de la santé mentale, deux professionnels sont souvent considérés comme synonymes, même s'ils ne le sont pas. Ce sont le psychiatre et le psychologue


Bibliographie
  • Muñoz, J. M. (2013). L'évaluation médico-psychologique des atteintes mentales: proposition d'un protocole d'action d'expert. Annuaire de la psychologie juridique , 2. 3 (1), 61-69.
  • Rodríguez-Domínguez, Carles, Jarne Espacia, Adolfo et Carbonell, Xavier. (2015). Rapport d'expert psychologique devant les tribunaux de la famille: analyse de sa structure, de sa méthodologie et de son contenu. Écrits de psychologie (Internet) , 8 (1), 44-56. https://dx.doi.org/10.5231/psy.writ.2015.1203
  • Rodríguez-Domínguez, C., et Jarne Espacia, A. (2015). Évaluation du rapport d'expert sur la garde des mineurs dans les condamnations judiciaires: une étude comparative entre rapports privés et officiels. Écrits de psychologie (Internet) , 8 (3), 11-19.